Dans l'eau de la rivière

 Et l'on versait nos dernières liqueurs nos fuites et nos déboiressauve37

Parce que du temps morcelé nous n'avions que les plis

Des ocelles de temps sur le présent transi

 

c'est en vain que l'on coud

des lambeaux de mémoire

 

Et nous dansions lentement sur des barques imbibées d'eau

d'alcool et de soufre noir

 

comme je me disloque tellement

les morceaux de toi s'éloignaient dans le courant

 

Et le silence sur mon épaule avait posé sa main

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Vos manuscrits  

   

Visites depuis le 20/02/2017  

Aujourd'hui6
Hier8
Cette semaine32
Ce mois169
Total5460

Infos Visiteur


Qui est connecté

4
Connecté

16/08/18